Mais en fait, qu’est-ce que le thé japonais ?

Le thé vert par excellence, le thé japonais

Je parle beaucoup du thé vert dans les pages de mon blog, aujourd’hui je vais aborder une spécificité un peu particulière et qui me tient beaucoup à coeur, le thé japonais.

Le thé japonais, Késako ?

Commençons par la base, le thé vert est un produit qui (très) consommé et produit localement au Japon depuis plus de mille ans. Certains diraient moins, seulement 800 ans, mais il est généralement accepté que le matcha soit arrivé au Japon après les autres formes de thé vert.

Tout au long de cette période riche d’Histoire pour le Japon, une évolution des techniques de production ont eu lieu. Des changements au niveau de la production qui ont également changé la manière dont on le consommait (notamment avec l’arrivée du thé en poudre). Les techniques de production ont connu de ont connu de nombreuses mutations avant d’en arriver à la large variété de produits de thés et d’infusion qui sont actuellement présent sur le marché japonais de nos jours.

Une des particularités si chère des thés japonais, c’est que ces derniers sont à 99,9% des thés verts. Comme vous le voyez, la majorité des thés japonais font même partie de ce que l’on appelle les thés « non-fermentés » (bien qu’il serait plus juste de dire des thés dont le processus d’oxydation a été artificiellement stoppé). Les théiers cultivés au Japon et qui donnent des feuilles de thé vert que l’on appelle Tencha font partie de la famille des feuilles de thé chinoises (camellia sinensis sinensis).

Les variétés de théiers au Japon

A l’échelle du Japon, les variété de thé les plus répendues:

  • Yutaka-midori
  • Yabukita
  • Sae-midori
  • Sayama-kaori
  • Oku-midori
  • Asatsuyu
  • Kanaya-midori

Variétés de thé japonais

champ de thé à Shizukoa

Avec une consommation aussi importante de thé, on peut être certain qu’au Japon il existe de fait une quantité importante de types de thé vert japonais. Malgré tout, le thé japonais le plus répandu reste majoritairement le sencha. C’est le thé le plus cultivé au Japon, en fait, il l’est sur pratiquement tout le territoire. Mais il ne faut oublier les autres, le Gyokuro (nous y reviendrons), le Matcha, les bancha et autres kabuse…

Production de thé au Japon

Point de production artisanale à la main si ce n’est pour les touristes ou les passionnés fortunés. Aujourd’hui la production de thé se fait quasi exclusivement grace à des moyens mécanisés. Même si bien sûr, il arrive encore que l’on procède à la cueillette manuelle, mais elle sera réservé pour les thés voulant se placé sur le marché de la haute qualité. Il n’en reste pas moins que fabrication en elle-même ( malaxage et séchage des feuilles) à la main reste anecdotique.

Thé Vert Biologique
Mon thé vert a un drôle de gout, pourquoi ?